Wreckhall Abbey – un projet BD sur Tumblr (en anglais)

Par défaut

Aujourd’hui, je vais vous parler d’un projet sympa, Wreckhall Abbey.

BD publiée sous forme de posts sur Tumblr, Wreckhall Abbey – School for Girls vous fait retourner à l’école, dans une « boarding school » peuplée d’élèves un peu tarés et de profs plus vrais que nature.

Les textes sont en anglais, mais rien n’est très compliqué à traduire. Les posts sont mis à jour au fur et à mesure qu’une nouvelle illustration est publiée, donc je vous conseille d’y revenir régulièrement.

Pour ma part, j’ai plutôt hâte de voir comment l’histoire va se dérouler, j’ai un peu l’impression qu’on va avoir une histoire à la « Skins », avec des illustrations vraiment sympas.

Images extraites de http://wreckhallabbey.com/, tous droits réservés.

Publicités

New in #2 – M.A.C et L’Oréal Paris

Par défaut

Ce week end, j’avais envie de me faire plaisir. Je suis donc passée chez M.A.C, dans le but de (cette fois ci !) repartir avec quelque chose (d’habitude je contemple toujours sans rien acheter).
Du blush, des pinceaux et/ou un fard à paupière.

C’est Cristiiiiina qui s’est occupée de moi.
Trop classe de dire ça, comme si je connaissais toutes les vendeuses chez M.A.C, alors qu’en vrai j’ai juste regardé son nom sur le ticket de caisse.

Bref. J’avais assez envie d’un fard prune, et je n’avais pas trop envie de me gourer sur le choix (18€ le petit pot de fard, t’as pas intérêt à être déçu par la couleur). Donc elle m’a aidée à choisir, et j’ai hésité entre ‘Cranberry’ et une autre couleur un peu plus claire très jolie. J’ai opté pour l’autre-couleur-très-jolie, mais en fait rupture de stock. Merki Cristina, de me conseiller des produits que tu n’as plus !

Pas grave (enfin si, mais bon), je cherchais aussi un blush et des pinceaux. J’ai essayé ‘Ladyblush’ en blush crème, et ‘Peaches’ en poudre.

Lady Blush

Peaches

Au final, j’ai décidé que j’étais bien tentée par Peaches, mais en texture crème.
« Mais ça n’existe pas mademoiselle. » J’étais un peu déçue.

A ce moment précis, je pense que Cristiiiiiiiiiiiiina me déteste. Il est 19h35. Ca fait 10 minutes qu’elle a éteint la musique d’ambiance du magasin, et son collègue a déjà fermé à clé la porte. Je suis toujours là.

Elle A ENVIE QUE JE ME CASSE. Elle doit penser que de toute façon, je n’achèterai rien.

Heureusement il reste les pinceaux. Et là je savais ce que je voulais.

LE 217 et LE 239.

Un peu les deux stars de chez M.A.C quoi. Ils sont trop trop cools ces pinceaux. Je les aime je les aime je les adore.

Ok objectivement, pour ceux qui ne sont pas plus passionnés que ça, vous devez vous dire que c’est un peu la loose d’être fan de pinceaux. Mais moi je m’en fous ce que vous pensez, je suis trop contente.

… Mais c’est Cristiiiina qui est contente surtout, parce que je vais enfin pouvoir partir, et en ayant acheté quelquechose, en plus. C’était pas totalement perdu.

– « Vous voulez un sac? »

MAIS OUI, bien sûr que j’en veux un. Tu crois vraiment que j’ai acheté 2 pinceaux qui m’ont coûté un bras pour repartir sans un sac pour me la petey dans la rue ? (Oui tout est relatif, hein. Mon petit sac riquiqui je l’aime autant que mes pinceaux.)

Bref, je vous montre de plus près ces deux beautés.

à gauche, blending brush 217
à droite, eye shading brush 239

Vous aurez remarqué que sur la dernière photo, il y a un petit fard qui essaie de leur voler la vedette. Il s’appelle ‘All Night Blue’, et il vient de la collection Color Infaillible de L’Oréal. Et celui ci c’était un cadeau. Je l’aime vraiment bien et je le porte aujourd’hui.

J.O Londres 2012 – un guide pour se préparer psychologiquement.

Par défaut

Vous avez peut être suivi la cérémonie d’ouverture des Jeux vendredi soir. Ou peut-être pas.

Moi perso, la cérémonie m’a fait a peu près cet effet là.

Vous avez peut-être adoré le déluge de clin d’oeils, références, skits. Ou pas.

Et vous essayez peut-être même de suivre les épreuves !

Bon, tout ça pour dire que si vous êtes sur twitter et que vous voulez suivre toutes les dernières nouvelles pour un sport en particulier, l’organisation des jeux à créé des comptes mis à jour par des bots pour tous les sports olympiques.

Pour trouver les comptes, le modèle est le suivant : L2012NomDuSport

Basket – HandballTennis – NatationAthlétismeEquitationHockey – BREF vous avez saisi le principe.

En attendant, vous pouvez suivre à peu près tous les sports, même les trucs les plus obscurs grâce à cette petite astuce :

LADIES AND GENTLEMEN, THE OLYMPIC DRINKING GAME

Bon, vous voilà largement parés pour tenir pendant les jeux, donc je vous laisse, à la prochaine !

(rrr rr, non,en fait je ne peux pas partir avant de poster ça : – 6 reasons the Olympics needs more bears)

 

Brandy ♥ Melville

Par défaut

Tout à l’heure je me promenais rue de Rennes, initialement parce que j’avais prévu de passer chez Oysho, mais en fait c’était tout pourri leurs soldes, et la nouvelle collection ne m’a pas vraiment enchantée plus que ça. Rien de transcendant quoi.

Du coup, je me suis un peu promenée, et j’ai essayé de rentrer dans des magasins sympa qui changent des grosses enseignes habituelles Zara-H&M-André-Etam-Naf Naf-etc .

Et je suis tombée sur Brandy ♥ Melville. J’y étais déjà allée il y a longtemps, mais j’avais complètement oublié.

Le magasin est sur plusieurs étages, style rock-bohème, et les matières sont qualitatives. On pourrait comparer ça à un mélange entre Urban Outfitters (pour les coupes et les motifs) et (sans trop m’avancer) Zadig et Voltaire pour les matières. La boutique n’est pas très grande, et les cintres sont super jolis (customisés avec du fil tout doux et un petit noeud, moi c’est le genre de truc que je trouve cool). J’ai franchement été étonnée de la qualité des vêtements par rapport à leur prix, qui varient entre 15€ (pour les tshirts et débardeurs) et 50€ (pull et mailles). Peut être parce que c’était les soldes ?

Bref, peu importe, j’ai eu un petit coup de coeur pour cette marque bien sympa.

Pour vous donner une meilleure idée  du genre de vêtements et accessoires qu’ils font, voici quelques photos.

Pour celles que ça intéresse, c’est 71, rue de Rennes. 75006 PARIS !

Et même si c’est plus sympa de toucher les vêtements en vrai, il existe un e-shop (mais bon c’est en dollars) brandymelvilleusa.com

Foodies – Panini Bacon, Avocat, Tomate & Mozza

Par défaut

YES, PLEASE !

C’est l’été (enfin), et il est temps d’envisage des alternatives aux sempiternels barbecues avec chipolatas et merguez carbonisées à l’exterieur, et crues à l’intérieur, les chips goût fourmi, etc.

Pour faire ces petits paninis (de préférence au grill, à la plancha, ou sur une grille de barbecue) vous avez besoin de :

  • pain
  • bacon
  • tomates (des bonnes tomates, de type Roma ou Coeur de Boeuf)
  • de la mozarella (ou d’autres fromages, si vous voulez relever le goût ! – à noter que si vous voulez, vous pouvez tester le « halloumi », un fromage qui ressemble à la mozza mais en plus compact)
  • des avocats
  • pour faire dorer le pain, un peu d’huile d’olive ou du beurre sur l’exterieur du pain (plus du beurre aillé à l’intérieur si vous voulez relever un peu le goût

Bon appétit, bien sûr !

 

Trouvé sur Tumblr – foodsworld

En passant

Mes petits, si vous aimez MNDR, vous savez peut-être que l’artiste, de son vrai nom Amanda Warner, nous prépare un album (LP) pour le 14 Août.

Le premier extrait, « Feed me diamonds », est très fidèle à son style, et ce qu’elle a déjà montré dans le passé avec « I go away »

Bref, la piste est disponible ici :

 

Autant vous dire que c’est assez prometteur, et je suis IMPATIENTE pour la suite !

 

MNDR – Feed me diamonds

True Blood – Episode 7 – « In The Beginning »

Par défaut

GUERRE VAMPIRES CONTRE HUMAINS (+ fées) : c’est touut ce que je nous souhaite pour la fin de la saison, pour tout vous dire 🙂

Cet épisode était un peu … comment dire … ça peut être tout ce que j’attendais depuis le début de la saison, ou ça peut ne rien changer au manque de cohérence.

En tout cas, un truc qui est assez amusant (surtout pour moi), c’est que je me rends compte qu’il est TRES FACILE d’écrire un récap de cet épisode, puisque chaque storyline tient … en une ligne, justement.

  • Terry manque à Arlène, qui regarder leur vidéo de mariage
  • Terry et Patrick sont sur le point de se faire bouffer par le fantôme irakien, mais finalement, non. Terry veut se suicider, mais finalement, non, non plus.
  • Les loups garous se shootent au V. Le chef de meute propose du V à Emma. La grand-mère récupère Emma.
  • Joe Mangianello, à moitié à poil, s’entraîne pour son combat. Je pense que je ne regarde TB que pour ces petits moments ❤

YES, PLEASE !

  • Hoyt est stupide. Il  est ami avec des « rednecks » stupides, et se joint à eux, avec comme objectif se débarasser de Jessica.

  • Jason + Jessica : oui, non ? Elle en saigne d’autres, mais l’aime quand même, il se vexe, bref, ils continuent leur gamineries.

  • Pam s’est crêpé les cheveux. Tara fait du pole dancing (très à la mode en ce moment, décidément !). La mère de Tara la renie pour la 25863146ème fois, cette fois ci parce que Tara est un vampire (forcément, ça la fout mal pour la femme du pasteur).

à la mode, je vous dis !

Je pressens de l’action entre ces deux là …

 

  • Pam et Tara se font un gros câlin, et Pam se montre « maternelle » pour la première fois. Tout ce que j’espère, c’est qu’elle prenne exemple sur Bill et Eric concernant leur « progéniture » vampire.

  • Sookie apprend qu’elle n’est qu’une demie fée et que donc, comme telle, elle n’a que des pouvoirs « limités »… du coup elle essaie de s’en débarrasser dans un champ.

T’as tout compris, ma grande.

  • Du côté de l’Autorité, Russell, Nora et Salomé sont les rois de la fête, après s’être débarrassés de Roman la semaine dernière, et décident de célébrer en se buvant une petite goutte de sang de Lillith… ce qui a à priori des effets… surprenants !

Bourré, quoi.

Bon, guerre humains/vampires, ou bien ?

  • Lilith apparaît (dans un effet PIRE QUE MAL FAIT, du style années 80) au moment ou les vampires se tapent une birthday party en entier. Elle a un effet « electrisant » qui pousse les vampires à se jeter sur leurs victimes, MAIS Godric apparaît, et essaie de stopper cette folie…. à suivre !

Voilà, tout résumer aussi rapidement, ça montre que toutes les storylines sont toutes bien différentes les unes des autres, ce qui facilite la compréhension MAIS n’apporte pas grand chose, au final…

En passant

Kikoo mes mignons !

Oui, je sais, le récap de cette semaine arrive un peu tard, mais j’ai ce qu’il me faut pour me faire pardonner :

Un peu moi, tous les matins, m’voyez ?

Bref, j’espère que vous avez un peu profité de cette petite boule de poils, parce que l’épisode de cette semaine, « Hopeless », était MOINS MIGNON.

Autant vous dire que j’avais beau réussir à prédire quelques passages, autant cet épisode m’a surpris (surtout la fin !).

Mais gardons le meilleur pour plus tard, une fois n’est pas coutume, on va commencer par les storylines un peu bidon, par exemple :

  •  Terry Bellefleur : l’histoire piétine encore un peu sur les monstres / fantômes Irakiens, il décide donc de se séparer d’Arlène et les enfants afin de les protéger, pour qu’ils ne finissent pas en côtelettes. Why not ?
  • Yayyy ! Sam et Luna sont en vie, et persuadés qu’il y a un complot anti-shifters qui se trame. Emma a réussi à s’enfuir chez sa grand-mère Martha, Andy Bellefleur est mis au courant du complot. Ils décident de jouer à Sherlock Holmes pour trouver le groupe de bouseux anti créatures surnaturelles (oui, ils flinguent aussi un vampire, mais c’est une autre histoire). Je baîlle déjà.
  • Jesus, Lafayette, BLAHBLAHBLAH. J’ai mis en pause tellement ça m’intéressait pas, une demie-heure plus tard, j’avais carrément oublié que j’avais commencé l’épisode. BO-RING.

Le corps de l’épisode restant les vampires et les loups-garous, on va passer à ça 🙂

Premièrement, on reprend au Fangtasia ou Jessica et Tara se battent… pour Hoyt. Enfin, son sang, hein, faut quand même pas pousser !

Hoyt ne sert donc toujours à rien, à ce point là on dirait vraiment un des petit beaufs du collège qu’on aimait détester. Il est moche, mal foutu, pas drôle et campagnard. Pourquoi avoir Hoyt quand on peut avoir Jason ?

Il est carrément devenu un Fauxbanger (parce qu’on peut pas dire qu’il fasse plus que se faire bouffer, ce malin), se prend pour un bad boy, et finit par se fait enlever par les vilains antis créatures surnaturelles. Uh Oh.

Allez, maintenant on passe aux choses sérieuses, vu que vous avez été assez gentils pour attendre la vraie action 😉

Tu me vois ? Tu me vois plus !

On reprend donc dans l’hôpital désafecté avec Russel, Bill & Eric, Sookie & Alcide. Après un petit interlude « baston avec des loups-garous dopés au V » et  « tuer Edgington, ou attendre l’Autorité ? », la brigade d’assaut de l’Autorité débarque, et remballe tout ce petit monde.

Eric et Bill doivent retourner au QG de l’Autorité (moi qui espérais que cette histoire ne s’éternise pas, raté… Ils n’ont pas de budget pour filmer en extérieur ?), mais pas avant de se débarasser des témoins gênants.

Du coup, Bill fait semblant d’hypnotiser Sookeehh pour la protéger (alors qu’elle y est imperméable, telle une coquille d’huître, ou de bulot, ça correspond mieux au personnage), et Eric se débarasse de la concurrence en « programmant » Alcide pour qu’il se tienne à l’écart de la potiche.

On est deux, alors.

Je tiens à préciser qu’Eric est assez royal dans cet épisode, fidèle à lui même, pas comme Bill, qui va bien avec Sookie niveau inutilité.

OH, JE NE SUIS DONC PAS LA SEULE A LE PENSER ? Rassurant. Now, move on !

Roman, qui les acceuille en polo bleu flash (comparé à ses costards parfaits de d’habitude, il aurait aussi bien pu se pointer en jogging), les accueille à bras ouverts, et ouvre même une bouteille de sang vieille de 300 ans (youpi). Les iStakes sont désactivés, permettant à Eric et Bill de respirer (haha) un peu plus librement.

Let’s party like it’s 1712 !

Ils décident de se débarasser pour de bon de Russel, Eric annonce que Nora est, en fait, sa soeur (d’ailleurs elle est assez insupportable comme personnage, qu’elle reste dans sa cellule).

Malheureusement, l’iStake ne marche pas très très bien sur Russel, qui se débarasse de Roman (à mon avis, ils ont du se servir d’une app gratuite pourrie trouvée au fin fond de l’AppStore).

Ciao, Roman.

« Peace is for pussies »

Double UH OH.

Pendant ce temps là, Sookeh et Alcide jouent le scénario du « on s’est bien bourré la gueule, on a aucune idée de ce qui s’est passé la veille ».

Sookie n’est CEPENDANT pas très très contente de voir le magnifique travail d’hypnotisme d’Eric, et remet les idées d’Alcide en place.

Un peu énervé, il va faire un tour chez les loups garous (remember ? les loups garous shootés au V ?), et essaie de redevenir le chef de meute, mais à priori c’est pas aussi simple que ça. MAIS RIEN N’EST SIMPLE, au cas ou vous n’auriez pas encore compris.

Jason, blah blah, blah, fées, blah blah, blah, Sookie, blah, les parents, ETC. A ce point là, le seul truc qui pourrait me faire plaisir, ce serait que ce soit Bill qui ait tué les parents de Sookie (un peu crasseuse, de semer ses pansements pleins de sang sur la banquette arrière de la bagnole de ses parents), et qu’elle le déteste, se jette dans les bras d’Eric/Alcide (je suis pas difficile).

…. nié ?

 

Voili voilou, quelques remarques cependant,

 

  • Tara a du mal a parler avec ses canines, c’est un peu ridicule les zozotements, ça enlève en crédibilité.
  • Pour des gens qui gisaient quand même COMME MORTS, je trouve que les shifters se retapent assez rapidement ..
  • .. d’ailleurs sur ce point, c’est pas étrange qu’ils ne se doutent de rien, à l’hôpital ?
  • Efficace, le « get away from me, before I hurt you » + regard noir, je ferais ça demain matin dans le train.

Sinon, tout tourne en rond, pour changer, et je ne vois pas vraiment le déroulement arriver, alors qu’on en est à la moitié de la saison. Sérieusement, c’est pas déjà assez compliqué comme ça, ils trouvent encore le moyen de faire des tours à 180° ?

Le rythme est assez curieux, et je me demande bien comment ils prévoient de finir la saison sur quelque chose de « satisfaisant ».

Allez mes poulets, sur toutes ces interrogations, je vous laisse et je vous dis à la semaine prochaine !

 

ET ENCORE DESOLEE POUR LE RETARD ! Merci, bisou.

 

 

True Blood – Episode 6 – « Hopeless »

Lana Del Rey & Rihanna: Icônes Mode et Pop

Par défaut

Le succès fulgurant des collections « masstige » entre Maisons de couture et enseignes de grande distribution aurait-il donné de nouvelles idées de longue portée ?

La célébrité et la mode ont toujours été deux univers étroitement liés l’un à l’autre : nous les connaissons ces célébrités icônes de mode dans les 80’s qui influençaient le style de nos parents et celle de notre jeunesse qui ont crée avec plus ou moins de succès leurs propres lignes de vêtements à l’instar des jumelles Olsen et The Row ou encore Victoria Beckham.

The Row A/H 12

Victoria Beckham A/H 12

De nos jours, n’est plus vraiment célébrité, un artiste sans un tantinet de marketing pour faire vendre. L’utilisation d’égérie  n’est pas nouvelle, mais la percée de celle-ci dans la mode mainstream en est à son apogée : une façon d’accroître les ventes et de toucher un public encore plus large se référant à l’image que véhiculent nos chères amies les stars, devenues véritables outils marketing. Cette semaine, deux petites nouvelles viennent d’entrer dans le cercle très privé des « icônes » à l’aura mode international.

Après des semaines de rumeurs et longues spéculations, c’est officiel Lana Del Rey est bel et bien la nouvelle égérie de l’enseigne suédoise H&M pour sa collection automne-hiver 12/13. Autrefois prisée par les « hipsters » et les mouvements underground, Lana Del Rey à travers le carton de Video Games, a rapidement réussi à s’hisser au statut  d’artiste pop best-seller, mais également à celui d’icône mode rétro à tendance kitsch et bling-bling.

Lana Del Rey x H&M

Nombreux ont été les créateurs à avoir succombé à la voix et l’univers de la chanteuse américaine, faisant d’elle la soundtrack officielle de plusieurs défilés tel que Christopher Kane ou bien la maison Dior. Récemment, la marque de maroquinerie made in UK, Mulberry a également décidé de l’ériger en nouvelle muse, remplaçant ainsi Alexa Chung et le it-bag Alexa par le petit nouveau : Del Rey.

Mais c’est grâce à H&M, que Lana qui a signé un contrat avec l’agence de mannequin Next, fait ses premiers pas de mannequins. Et alors que faut-il en penser ? Photographiée par Inez van Lamsweerde et Vinoodh Matadin dans cette nouvelle campagne de l’enseigne suédoise, Lana Del Rey, cheveux crêpés, ressemble à une sirène des fifties: tenue rose pâle ton sur ton avec pull en angora, jean et boucles d’oreilles Diamond Drop collent parfaitement à son style vintage. Une campagne qui s’annonce donc délicieusement sweet.

Lana Del Rey x H&M

Lana Del Rey x H&M

Connue pour ses changements capillaires de très grande envergure et ses tenues au goût parfois douteux, Rihanna a au moins l’audace d’essayer (et de beaucoup de tromper ?), sans cesse de nouveaux styles et de nouvelles choses. Un détail qui n’est pas passé inaperçu de l’enseigne high-street de massmarket anglaise, River Island quand on sait que le Royaume-Uni est le premier marché de l’artiste et où son influence sur le style des jeunes anglaises n’est en aucun cas discutable. C’est donc désormais de manière officielle que Rihanna se lance dans la réalisation de sa première collection de prêt-à-porter, qui devrait voir le jour au printemps 2013.

Rihanna en Stella McCartney à Londres, en Mars

« Je rêve depuis longtemps de créer ma propre collection, et River Island constitue le partenaire idéal. La perspective de travailler avec une entreprise britannique, une affaire de famille qui plus est, me plaît beaucoup. J’ai hâte de travailler avec cette marque, pour créer quelque chose de vraiment spécial », a déclaré Rihanna.

Rihanna avoue avoir « toujours adoré la mode ». « C’est elle qui a fait de moi l’artiste que je suis aujourd’hui » ajoute l’artiste.

Rihanna avec un T-shirt River Island sur Instagram

Pour les personnes susceptibles d’être intéressée, la collection sera disponible sur l’eshop de la marque, qui livre à travers toute l’Europe.